L’art de la gratitude

L’art de la gratitude

Allez! Ferme tes deux mains devant toi, serre légèrement tes poings. Et trouve un bienfait dont tu jouis aujourd’hui. Quand tu as trouvé ce bienfait, déplie un de tes doigts. Trouve un autre bienfait et déplie un autre doigt ! Va jusqu’à dix bienfaits! Sois simple! Pense à ce qui coule de source, mais que beaucoup n’ont pas en ce moment! Sois concis! Vas-y maintenant! Quand tu auras trouvé dix bienfaits, reprends ta lecture!

Maintenant que tes deux mains sont ouvertes devant toi vers le ciel, dis “Merci!“. Observe! Comment te sens-tu?

Tu n’as pas pu déplier tous les doigts, tu as séché sur la fin?! Normal, la gratitude est un muscle, qui s’entraîne! Recommence demain! Et après-demain! Et après-après-demain!

Sois simple, regarde le verre à moitié plein, pas besoin de vivre des trucs extraordinaires pour être dans la gratitude, pense à ces petites choses de tous les jours!

Aujourd’hui je n’ai mal nulle part; aujourd’hui j’ai deux mains qui fonctionnent bien; aujourd’hui les cantonniers sont venus prendre les poubelles, je n’ai pas à vivre dans les déchets; aujourd’hui j’ai dormi d’une traite jusqu’à 4h30 (merci bébé !); aujourd’hui j’ai mangé des framboises de mon jardin; aujourd’hui j’ai reçu une proposition de transmission de la CNV à laquelle je ne m’attendais pas; aujourd’hui une nouvelle personne m’a appelée pour les cours de chant; aujourd’hui j’ai pu prendre 15 minutes pour lire le magazine New Witch; aujourd’hui j’ai pu faire 25 minutes de stretching; aujourd’hui j’ai eu de la joie à sentir mon corps tout raide se détendre un peu et à prendre la mesure de combien il est formidable. Et voilà!

Fais cette petite pratique en te réveillant, ou avant de t’endormir, quand tu es au calme. Et fais-la aussi quand tout va mal! Quand tu es crevé, quand tes enfants t’épuisent, quand ton partenaire te fait la gueule, quand tu reçois une mauvaise nouvelle, quand rien ne va plus au travail, quand tu es au fond du lit, malade ou avec le dos bloqué. Regarde ce qui t’est donné, sans cesse, malgré tout ça…

Et évidemment, oui, donne souvent de la place à ce qui est de mauvaise humeur en toi, à ce qui gronde, à ce qui hurle, à ce qui en a marre, à ce qui est frustré, fâché, fatigué, triste. Va voir tout ce qui est en manque chez toi. Mais donne aussi de la place à tout ce qui t’est donné! Tu vas voir que ta vie va prendre une nouvelle saveur!

Besoin de soutien pour commencer? Appelle-moi pour une séance d’empathie, nous pratiquerons ensemble l’art de la gratitude!